Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
La langue chinoise passée à la loupe

La langue chinoise passée à la loupe

Les signes chinois, un mystère

Les signes chinois, un mystère

Tout le monde connaît l’expression c’est du chinois qui désigne la complexité d’une chose. En arrivant en Chine et en voyant tous ces panneaux écrits de signes plus bizarres les uns que les autres, nous avons eu envie d’en savoir un peu plus sur ces symboles et leurs significations.

Pour commencer on ne vous apprend rien en vous disant que l’alphabet est complètement différent de chez nous. Chaque caractère chinois symbolise en réalité un sens. Sens qui est indépendant de la prononciation. Donc l’alphabet est inexistant. On peut presque dire que cela complique les choses. L’absence d’alphabet vient du fait que le chinois reste la plus vieille écriture encore utilisée aujourd’hui. Elle remonterait à plus de 4000 ans et est encore utilisée par 1/4 de l’humanité (et oui entre les chinois qui sont 1,3 milliards, Taïwan…). A l’époque et aujourd’hui encore chaque mot et chaque syllabe étaient désignés par un caractère. Et plus il y a de syllabes dans les mots, plus les caractères deviennent complexes. Pour compliquer un peu plus la chose, les signes se sont complexifiés avec les différents matériaux d’écritures. On peut mettre plus de lettres sur du papier que sur un os.

Au début, les caractères chinois étaient une écriture idéographique c’est-à-dire que chaque symbole représentait une chose précise comme un homme, le soleil, la lune… On assemblait alors ses symboles pour désigner des termes plus abstraits comme le jour (soleil + lune) ou encore le centre (flèche et un cercle). Problème chacun écrivait un peu un mot à sa manière. Du coup les caractères ont été unifiés sous la dynastie des Qing. C’est d’ailleurs devenu le premier élément d’unification de l’empire. Nous avions donc d’un côté l’écriture unifiée et de l’autre les dialectes parlés différents d’une province à une autre. Aujourd’hui encore lorsque vous connaissez les caractères vous pouvez lire des écrits vieux de plus de 2000 ans. Mais face à la difficulté de certains signes, la république populaire de Chine lance en 1949 le Chinois simplifié. C’est le début du chinois moderne. Le Chinois standard ne s’écrit plus en colonne (comme le japonais) mais de droite à gauche comme notre bon vieil alphabet romain.

Tout cela a l’air très simple mais au final il existe combien de caractères chinois ? Les enfants apprennent 3000 caractères en 6 ans. Cela est

Le chinois est une des plus vieilles langues au monde

Le chinois est une des plus vieilles langues au monde

largement suffisant pour lire les journaux ou des livres. Dès les 1500 premiers caractères, il est possible de se débrouiller. Quant aux érudits, ils connaissent 6000 caractères environ. En fait le nombre exact de signes chinois a changé au cours des siècles. Au début il y a avait environ 4000 caractères en service. Cependant le Kangxi Cidian( du 18ème siècle) compte près de 50 000 signes. Aujourd’hui le dico (Hanyu da Cidian) comporte environ ses 50 000 caractères. Mais il s’agit du dico élaboré un peu comme notre grand Robert. Plus classiquement, les dicos modernes répertorient 7773 signes tandis que les programmes d’ordi sont limités à 6000 caractères.

Comme les symboles représentent un concept et non un son, il existe différentes transcriptions pour prononcer le chinois. On en trouve 3 principales : Pinyin (basé sur le mandarin), Wade-Giles (pour les étudiants en chinois classique) et le Zhuyin (basé sur l’alphabet japonais Hiragana et Katagana). Bien entendu il existe d’autres systèmes de transcription. Mais au final une fois que l’on a compris le système, le chinois n’est pas si difficile. Enfin, nous nous contenterons de Nia Ao (Bonjour) et Xie Xie (merci).

11/06/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *