Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Une ville gigantesque et pleine de petites rues

Une ville gigantesque et pleine de petites rues

Les rues gigantesques de Pékin

Les rues gigantesques de Pékin

Difficile de se retrouver dans une ville aussi gigantesque que Pékin quand vous n’avez pas de plans et que vous ne pouvez pas demander dans la rue. Personne ou presque ne parle anglais. Nous avons tout de même la chance de nous trouver dans l’ancien Pékin qui se situe à 10 minutes à pieds du centre. Centre où sont concentrés la majorité des monuments et autres à visiter. Nous arrivons donc assez facilement sur la place Tianmen : la plus grande place du monde. Il est certain que lorsque nous sommes au milieu nous avons du mal à distinguer le bout tant elle est immense. De plus, aucun bâtiment si ce n’est le monument à la gloire du peuple et quelques sculptures sur les côtés, ne vient la couper ce qui lui donne encore plus une impression de grandeur et de profondeur. Je dois dire que c’est assez bizarre d’y marcher se sillonnant un chemin à travers tous les touristes et les groupes et surtout en se sentant observer à chaque instant. Le nombre de caméras est impressionnant et ils couvrent le moindre centimètre carré, sans compter que pour pénétrer sur la place il faut passer au détecteur de métaux (y compris les sacs).

Mais il n’y a pas que la place qui est gigantesque. Les rues, les bâtiments, la ville elle-même semble surdimensionnée. Les boulevards font 10

monument aux héros du peuple place tianmen

monument aux héros du peuple place tianmen

km de long et comportent au minimum 3 voies très très large, les bâtiments sont d’une longueur hallucinante. Quant aux immeubles gouvernementaux ils possèdent tous des colonnes styles greco romaines et arborent fièrement le drapeau chinois. A côté, nous ressemblons à de petites fourmis qui doivent obéir sans discuter.

Au bout de la place et de la grande artère, se dresse la porte sud de la cité interdite. Inutile de préciser que c’est l’édifice à ne pas manquer. Et pourtant nous sommes assez cons pour passer devant sans s’apercevoir que c’est l’entrée. Nous longeons son long mur sur plus de 4 km avant enfin de nous rendre compte que la porte se situait à l’opposé. Trop tard pour la visiter aujourd’hui en prenant son temps. Dépités, nous rentrons à l’hôtel par les petites rues qui font l’Antique Pékin. Qui dit ruelles, dit perte de l’orientation. Et cela ne manque pas. Nous nous perdons une nouvelle fois dans le dédale de ces petites rues parsemées de Hutong (anciennes maisons) richement décorés et arborant les fameuses lanternes chinoises. Nous nous croirons presque dans Tintin et le Lotus Bleu avec toutes ses façades ornées de couleurs bleus et ors, ces impasses et ces tucs tucs à vélos. A la seule différence près que de nombreux vélos et motos électriques nous klaxonnent pour passer. Finalement, cette journée nous aura permis de nous enfoncer dans les ruelles de Pékin et de découvrir de très jolies façades et un mode de vie radicalement différent de la nôtre.

23/05/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *