Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Une journée a marqué d’une pierre noire

Une journée a marqué d’une pierre noire

Restaurant typique

Il y a des jours où on ferait bien de rester couché et aujourd’hui en fait parti. Après une nuit un peu moins agité du fait du départ du groupe de filles indiennes et une journée fériée, nous sommes bien décidés à visiter le maximum de choses aujourd’hui avant notre départ demain matin. Direction donc Shrirangapatna, un lieu réputé pour ses vieux temples. Le bus nous dépose au bord de la route, un peu au milieu de nulle part au premier abord. A peine descendu, un premier tuc tuc nous alpague. No thank You. Nous sommes loin de nous douter que c’est le premier d’une longue série.

Heureux de pouvoir enfin sortir de Mysore, nous empruntons un petit chemin qui nous

Bridavan gardens

mène directement au palais d’été du sultan Tipu. C’est certain il est beaucoup moins grand et les peintures à l’intérieur ont vraiment besoin d’une rénovation. Quelques tableaux valent le coup d’œil mais sans plus. Ce qui est vraiment sympa c’est le grand jardin. Un peu déçu, nous rebroussons chemin pour entrer dans la ville fortifiée. Ce qui marque en premier, c’est la gigantesque mosquée jaune. Sans méfiance, nous rentrons accompagnés d’un indou que nous pensons être un Imam guide. Il nous fait visiter l’extérieur, la terrasse avec une vue médiocre, nous parle de son histoire et à la fin nous réclame 400 roupies. En fait c’était un guide officiel. Nous lui tendons 100 roupies mais il ne nous lâche pas prétextant qu’il a 4 enfants à nourrir. Quelques indous commencent à se regrouper autour de nous et nous décidons de couper court la visite. Dépités nous errons dans la ville à la recherche des autres temples mentionnés. Harcelés par les tuc tuc et les enfants qui, ici ne réclament pas des photos ou des pens mais bien des sous, nous tombons finalement sur deux anciens temples en ruine. Je pense qu’il n’y a pas d’autres mots. Déçus, un peu énervés de se faire harceler et de s’être fait avoir à la mosquée, nous partons pour aller voir les jardins de Bridavan situés à seulement 11 km de la ville.

Statue de Mysore

Nous pensons y être 15 minutes après mais en fait il nous faudra 1h15 pour 11 km. A notre arrivée, des dizaines et des dizaines de bus s’entassent sur le parking, le jardin est payant. Mais ce n’est pas encore le problème. Il est déjà 17h30 est nous n’avons matériellement pas le temps de faire la queue et de le visiter car nous devons être à 19h à Mysore pour l’illumination exceptionnelle du Palace. Juste le temps de faire quelques clics clacs et nous revoilà partis dans les bouchons. La journée est vraiment une suite de déception.

A 19H05, nous arrivons devant un palace brillant de mille feux. Près de 140 000 ampoules

Palace de mysore

donnent au palace des airs de palais aux milles et une merveille. Je suis sous le charme et je prends plaisir à déambuler dans les allées du parc, malgré les nombreux touristes, admirant ce chef d’œuvre. Il faut dire qu’il ne s’allume que deux fois par an et que l’événement ne dure qu’un minimum de temps. Ils sont obligés de couper les lumières de la ville pour pouvoir permettre au palais de s’allumer. C’est complètement fou. Une fois le palace éteint et après un repas express. Nous devons être rentré à l’auberge avant 10h, heure de fermeture et il reste 1h, nous sautons dans le bus.

Entrée du palace

Après plus de 10 minutes, nous démarrons enfin pour faire 100m. Le contrôleur est resté à la station de bus. Fou rire général et attente. Le bus finit par faire demi-tour au bout de 15 minutes pour le récupérer. Le pauvre se fait engueuler par tous les voyageurs. Je commence à stresser car l’heure tourne. Au final, nous arrivons à l’auberge à 22H45 pour découvrir que mon sac et mes affaires ont disparu de mon lit. En fait, ils ont été déplacés pour permettre à un autre groupe de prendre le dortoir. Il faut que je vérifie si tout y est et cela prend du temps. Vraiment des journées comme aujourd’hui je m’en passerai bien.

23/01/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *