Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Une fin d’année illuminée

Une fin d’année illuminée

Un drôle de personnage

Un drôle de personnage

Dernier jour 2011. On nous avait dit que la ville s’endormait dans l’après-midi pour mieux se préparer à passer à la nouvelle année et nous devons dire que c’est vrai. Après une matinée peuplée de touristes et de portenos (nom des habitants), vers 17h les magasins baissent peu à peu leur rideau et les rues se vident. Seuls quelques marchands et les touristes bravent le soleil et la chaleur.

De notre côté, nous avons décidé de fuir les bruits incessants de la ville pour nous enfoncer dans le petit quartier de San Telmo. Là, pas de grands immeubles mais de petites maisons à 4 ou 5 étages dans un style classique. On pourrait presque penser se promener dans le quartier latin à Paris lors d’un bel après-midi d’été. Les rues recèlent de petits trésors allant du restaurant typique en passant par les boutiques de vins, les vieilles librairies où il sent bon l’odeur des livres, les antiquaires… Le marché local s’étend au milieu du quartier avec ses odeurs et ses belles couleurs, nous rappelant le sud de la France.

Au détour des petites ruelles, nous arrivons sur la place du quartier, la plaza Dorrego. Enfin, nous sommes dans le Buenos Aires

Le centre de Buenos Aires

Le centre de Buenos Aires

comme nous nous l’imaginions. Des terrasses des cafés installées sous les grands arbres, quelques notes de tango et de paso s’échappent allégrement et invitent au repos. Au centre, un couple de danseurs esquive quelques pas de danses. Nous nous installons à l’ombre, désireux de nous imprégner de l’ambiance. Très vite, de nouveaux danseurs s’approchent du centre et entament le fameux tango argentin. Nous sommes loin de la danse de salon de nos grands parents. Ici, il s’agit d’un art et nous savourons les mouvements souples et amples de la danseuse dans sa belle robe du soir. Chaque pas est étudié avec soin et le jeu de jambes des deux danseurs reste étonnant, ample et délicat. Nous sommes vraiment en Amérique du Sud et nous restons un moment à savourer ce moment poétique.

Nous finissons par rejoindre le flot des portenos et nous vidons nous aussi les rue de Buenos Aires pour nous préparer à fêter 2012. Au programme, se mêler à la population dans la rue. Nous aurions pu le faire dans une des nombreuses soirées proposées mais le prix restait excessivement cher et malheureusement l’hostelling international où nous sommes, ne proposait aucune soirée. Nous nous concoctons donc un bon repas dans le style français et en nous rendant à la cuisine nous rencontrons deux toulousaines qui ont prévu le foie gras français (ah comme cela nous manque). L’occasion d’échanger les bons plans pour la soirée et surtout quelques souvenirs français. La soirée se passe assez rapidement et vers 23h30 nous bougeons vers les plages de Buenos Aires.

Noël en tong, bizarre

Noël en tong, bizarre

Entendons nous, il s’agit en fait des docks et il n’y a pas du tout de sable. Les immeubles sont illuminés et semblent avoir paré leur plus belle couleur. Les portenos se sont tous donnés rendez-vous là et le monde se répartit sur les larges quais. A minuit le silence se fait un instant, avant que la joie éclate. Bonne année 2012. Au même moment, un feu d’artifice géant se met en route. Les docks s’illuminent tour à tour à différents endroits et c’est un régal pour les yeux et un étonnement de voir que contrairement aux feux d’artifices classiques il est tiré à plusieurs endroits. Le champagne et le vin coulent à flot et nous nous mêlons aux argentins festifs sur les docks. 2011 se termine et avec elle une année exceptionnelle et magique.

31/12/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *