Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Tarrafal : les portes d’un autre monde

Tarrafal : les portes d’un autre monde

Notre arrivée à Tarrafal

Notre arrivée à Tarrafal

Nous laissons derrière nous l’est de l’ile et ses beaux paysages pour nous diriger vers Tarrafal. Perdu au milieu de rien, Tarrafal est un magnifique village de pêcheur au bord d’une plage de sable noir et au milieu des montagnes désertique.

Pour nous y rendre nous tronquons nos chaussures de marche contre un collectivo pick up. Le passage obligatoire par Porto Novo, la capitale de l’ile se fait sans encombre et nous sommes même surpris de trouver un collectivo assez facilement et pas trop cher. C’était sans compter que nous mettrons plus d’une heure avant de prendre la route. Le chauffeur va s’arrêter plus d’une dizaine de fois pour remplir le pick up de victuailles, d’électroniques et de choses en tout genre. En plus des vivres et autres nous embarquons avec nous une femme enceinte qui semble sur le point d’accoucher, une touriste allemande et un enfant sorti de nul part. Rempli à rabord, nous voici donc parti sur les pistes chaotiques jusque Tarrafal. Très vite la route fait place à du sable bien poussiéreuse et caillouteuse montant ou tombant à pic le long d’une falaise abrupte. Autant dire que nous sommes bien secoués et que nous faisons entièrement confiance à notre chauffeur pour nous mener à bon port.
Au fur et à mesure des km, le paysage devient plus désert et nous montons hors du temps atteignant et dépassant même les nuages. Au dessus nous avons une vue magnifique

Par dessus les nuages

Par dessus les nuages

sur les anciens volcans et beaucoup plus loin les iles de Sao Vicente et Brava. Le bleu azur incroyable de la mer s’étend encore un peu plus loin derrière les falaises où s’entassent les nuages. On se croirait presque dans un avion entrain d’atterrir avec le panorama s’étendant sous nos pieds. La piste d’atterrissage se veut être Tarrafal et lorsque nous y approchons le hameau semble sortir de nulle part comme dans un rêve. Les montagnes et une longue plage de sable noir nous séparent juste du village.
Nous sommes arrivées dans un espace temps différent et tout de suite on s’y sent bien comme si on connaissait ce petit paradis depuis longtemps. Le hameau s’étend le long de la mer et compte une vingtaine de maisons disséminés ici et là et habité par les pêcheurs et quelques expatriés venus s’y installer.
Une fois n’est pas coutume nous passerons notre après midi à flâner sur plage et à contempler le paysage et la mer. Un super coucher de soleil viendra clôturer cette  journée hors du temps et hors norme.

11/02/2015

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *