Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Rencontre avec les gorilles des montagnes

Rencontre avec les gorilles des montagnes

Les petits gorilles trop mignon

Les petits gorilles trop mignon

J’attendais ce moment depuis longtemps et il est enfin arrivé. La rencontre avec les derniers gorilles des montagnes a surpassé mes attentes. Un moment unique et magique qui restera à jamais gravé. Pouvoir approcher ses gorilles, dont l’ADN est proche à 98 % des hommes reste une expérience d’une vie.

Une exéprience qui se le mérite et c’est tant mieux. Déjà parce que pour prétendre les approcher, il faut obtenir un permis qui coûte 750 dollars et qui est limité à 8 personnes par groupe (autant dire qu’il faut s’y prendre à l’avance). Heureusement ce permis permet la conservation des gorilles et de permettre à toute une communauté de vivre convenablement grâce à l’éco-tourisme. Honnêtement, j’aime beaucoup le concept de sauver une espèce animale en impliquant les habitants et donc en améliorant leur vie quotidienne.

Ensuite, il faut marcher à travers une forêt impénétrable. Il nous faidra presque 2h de marche dans des pentes assez

Le mâle imposant

Le mâle imposant

raides puis dans une végétation très touffue (vous ne savez pas où est le sol tellement il y a des plantes) avant de pouvoir découvrir une famille de 16 gorilles. Avant d’apercevoir notre premeir gorille, nous avons commencé par l’entendre. Un bruit fort et rauque caractéristique d’un silver black (un gorille à dos argenté). Tranquillement couché sur le flanc (un peu comme les hommes), ce sympathique gorille pèse tout de même plus de 200 kg. Impressionnant. Impressionnant aussi de le voir si près et si tranquille. Il est tout simplement resté couché à nous regarder de temps en temps. Et dans ses yeux, vous pouvez lire des expressions, comme si il était humain. J’avais l’impression qui lisait en moi rien qu’en me regardant. Bleuffant !

Devant les gorilles

Devant les gorilles

Après le mâle, un peu plus loin, les femmelles et leurs petits s’épouillaient et se calinaient. Je découvre alors un bébé de 5 mois et un petit mâle de 9 mois. Des boules de poils à croquer et pourant déjà si fort. A côté, leurs mères les tiennent dans les bras comme de vrais bébés avec des gestes tellement doux dans leur main si puissante et gigantesque. Il faut vraiment le vibre pour comprendre que le gorille est vraiment presque humain. Je ne me lasse pas de les regarder jouer, sa caliner et dormir quand en voulant avancer un peu plus haut, surgit de nulle part (ou presque) une jeune gorille de 10 ans. Je n’ai eu le temps que de me garer avant qu’elle ne me fonce dessus. Au passage, elle me frôle et rien que ce frôlement me fait vaciller (tellement elle dégage du muscle et de la puissance). Après cela, je peux dire que je me suis un peu plus méfiée surtout devant les mâles plus âgés assis tranquillement entrain de manger un peu plus haut. Et si la réglementation impose une distance de 7m, je peux vous assurer que nous nous sommes approchées à 1m50 voire parfois moins de ses animaux. Un moment unique d epure bonheur. Espérons que grâce à ce projet, les 700 gorilles des montagnes de la planète se reproduiront et vivront encore longtemps.

29/10/2016

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *