Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Plein sun, plein sud

Plein sun, plein sud

Nous nous attaquons au plus grand puzzle du monde

Nous nous attaquons au plus grand puzzle du monde

Si le froid et la neige sont de la partie, le soleil a enfin décidé de montrer son bout du nez et c’est sous un ciel bleu immaculé que la journée commence. Une aubaine pour Sophie qui décide de se lancer et de réaliser un de ses plus vieux rêves : sauter en parachute.

Toutes les conditions sont réunies pour un saut magique : le beau temps, pas de vent, un froid pas trop perçant et surtout un panorama magnifique puisque le saut s’effectue en bordure du glacier Franz Joseph et des superbes montagnes enneigées des Alpes du Sud Ouest. Habillée d’une tenue très seyante (ou pas…), Sophie prend place dans l’avion au côté de deux Malaisiennes. Le coucou s’envole, monte à plus de 4000 m et effectue un tour des montagnes. Une fois placée, la porte s’ouvre et nous nous plaçons tour à tour au bord de l’appareil avant de sauter. La vue sur la terre est impressionnante. Tout est petit et nous nous rendons compte que nous sommes quand même très haut. Sophie se lance pour une descente vertigineuse de 1 minute qui semble ne durer que 10 secondes. Pendant un instant, on a l’impression que le temps s’arrête et on se sent très léger. Lorsque le parachute s’ouvre, nous tirant en arrière, la magie continue et les impressions changent. Nous sommes un oiseau et nous pouvons admirer à loisir le superbe panorama à nos pieds. Près de 15 minutes s’écoulent avant de poser le pied au sol. 15 minutes durant lesquelles nous apprenons à diriger le parachute et nous nous contentons de regarder. A la différence du parapente, le parachute ne peut pas rester dans les airs et ne fait que descendre après le saut. Le retour sur la terre ferme se fait en douceur. Le parachute reste vraiment fascinant et magique. A refaire mais de beaucoup beaucoup plus haut pour renforcer cette sensation de descente dans le vide.

Sophie ne peut pas se transformer en oiseau et après cette adrénaline il est temps de revenir à des choses plus terre à terre et de reprendre la

Avec le sud, nous retrouvons la neige et la glace

Avec le sud, nous retrouvons la neige et la glace

route pour Queenstown. La veille la route était bloquée en raison de la neige et nous avons la chance que le passage à travers les montagnes soit de nouveau ouvert aujourd’hui. Nous nous y engageons avec prudence ne sachant pas trop si la neige ou la glace est toujours présente. En effet, les informations des différents centres se contredisent puisque certains nous disent que nous avons besoin de chaînes alors que d’autres nous affirment que nous passons facilement. Au final, à part quelques plaques de glaces vraiment éparses la route est complètement dégagée. Nous pouvons contempler à loisir les paysages montagneux tout de blanc vêtu qui apparaissent sur notre passage. La région s’avère vraiment magnifique notamment lors du passage de Haast et nous comprenons mieux pourquoi les guides affirment que c’est une des routes les plus belles du monde. Nous ne savons plus où regarder tellement tout est beau et nous avons presque l’impression que la beauté est une norme ici.

En redescendant de l’autre côté de la chaîne montagneuse, le lac Wanaka d’un bleu étincelant apparaît comme un mirage tellement il se démarque dans l’immensité blanche présente autour. Si la ville de Wanaka ne présente pas un réel intérêt à part peut-être quelques bâtiments à l’architecture ancienne, elle est mondialement connue pour son centre « puzzling world ». Non il ne s’agit pas de faire des puzzles mais plutôt de faire travailler ses méninges. Deux activités ludiques et très funs nous attendent. La première consiste plus en une sorte de musée avec de nombreux hologrammes pour commencer suivis d’une pièce aux milles visages. Intriguant n’est ce pas ? En fait, il s’agit d’une pièce où quelque soit l’endroit où vous vous placez, vous avez l’impression que les visages vous regardent et vous suivent du regard. Nous devons dire que c’est assez bluffant mais ce n’est rien en comparaison avec la maison du géant et du nain. Lorsque vous la regardez au premier abord elle semble droite et pourtant. En fonction de votre placement dans la pièce, vous semblez grand voire même

Panorama sur Wanaka

Panorama sur Wanaka

géant ou un nain. Assez rigolo à faire. La dernière attraction teste votre sens de l’équilibre. Dans une room penchée vous devez essayer de marcher correctement, de monter des escaliers et de réaliser deux trois expériences rigolotes sans tomber. Une véritable mise à l’épreuve où vous êtes au bord de la chute à chaque instant.

La suite de la visite se fait dans un labyrinthe. Et oui finis de jouer, il faut passer aux choses sérieuses. L’objectif se rendre aux 4 angles puis retrouver le chemin de la sortie. Facile au premier abord mais pas si facile que cela lorsque vous tournez en rond depuis plus de 45 minutes. Le plus difficile non pas de retrouver les angles de couleurs mais bien la sortie. Au bout d’un moment votre vision en 3 D ou votre sens de l’orientation semble être parti dans les planches du labyrinthe. Ne reste alors qu’une bonne dose de patience et de raisonnement pour retrouver la sortie. Un bon jeu à la fin où la rigolade reste de mise.

17/08/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *