Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Petit tour à l’hôpital

Petit tour à l’hôpital

Nous vous rassurons tout de suite ce n’est pas très grave mais bon comme on dit qui veut aller loin ménage sa monture. Depuis 3 semaines Sophie traîne un mal d’oreilles. Problème, le mal n’a fait qu’empirer avec l’avion et après trois jours à ne plus savoir manger ni dormir à cause de cela, il était plus que temps d’aller consulter. Sur le coup rien de bien méchant voire même banal. Sauf qu’en Australie, vous ne trouvez qu’un cabinet médical tous les 150 km environ et qu’il faut avoir rendez-vous. A la veille du week-end tout est complet et certains proposent même des consultations pour une semaine après. Nous ne savons pas comment les Australiens font mais ici soit tu anticipes soit tu crèves. Le choix étant réduit c’est donc à contre cœur que nous nous dirigeons vers les urgences de l’hôpital de Catherine.

Bizarrement, ils sont très différents qu’en France. Vous attendez dans un petit couloir séparé par des portes automatiques avec grille. Ils ont peut-être peur qu’un patient veuille les tuer. En plus les dossiers sont traités par ordre d’arrivée et non par gravité (sauf pour les urgences arrivant en ambulance ou avec les pompiers) et il n’y a qu’un seul médecin et deux infirmières pour gérer un hôpital accueillant tout de même un rayon de plus de 200 km. C’est vous dire. Pourtant nous ne pouvons pas dire que le monde se pressait aux portillons même si nous avons tout de même attendu 3h. Bilan une otite carabinée, une journée de perdue (car ensuite il faut trouver les médicaments dans une pharmacie) et presque 300 dollars de dépenser pour une simple consultation (vive le système américain). Allez il fallait bien que cela nous arrive à un moment ou un autre de notre tour du monde et il vaut mieux un simple mal d’oreille qu’un accident.

01/07/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *