Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Le centre se mérite

Le centre se mérite

Le King canyon nous tend les bras sous la pluie

Le King canyon nous tend les bras sous la pluie

La chance d’hier a tourné et c’est sous la pluie que nous continuons notre découvert d’Ayers Rock. Qui dit pluie dit froid puisque le thermomètre ne dépassera pas les 9°. Nous avons du mal à imaginer qu’il puisse faire jusque 40° à l’ombre en été dans ces conditions. Direction donc les monts Olgas, à 30 km d’Uluru. Site sacré également il est beaucoup moins impressionnant que son grand frère. En fait de montagnes, il s’agit de plusieurs immenses blocs de granits qui mis bout à bout forment une mini chaîne montagneuse.

Nous ne pouvons pas faire le tour (fermé en raison du mauvais temps) et nous résignons donc à nous rendre jusque sur la plate-forme d’observation. De là, le panorama est assez étrange puisqu’il ne donne ou presque que sur les monts Olgas. Les monolithes en eux-mêmes sont curieux de part leur couleur grise, leurs différentes formes assez excentriques (on peut s’amuser à deviner les formes) et bien entendu leur hauteur. Tout comme Uluru nous nous demandons ce que viennent faire ces immenses monolithes au milieu de nulle part. Mais, il est déjà temps de quitter ces deux endroits magiques et hors du commun pour un autre lieu tout aussi atypique : les Kings Rock.

Les Kings Rock sont tout de même situés à 300 km du parc d’Ayers Rock au terme d’une route assez ennuyeuse et sinueuse. Au bout, les rochers

Les Monts Olgas

Les Monts Olgas

se dressent comme attendant les visiteurs. Nous devons avouer qu’après Uluru et les monts Olgas, ils nous semblent bien fades. D’autant qu’au vu du mauvais temps le panorama est limité et la randonnée de 4h est à proscrire car la nuit tombe. La courte promenade proposée nous permet toutefois d’apprécier les couleurs différentes de la roche et de prendre conscience de la richesse géologique du canyon. Différentes strates allant du jaune à l’ocre en passant par l’orange et le marron donnent aux rochers des aspects de champignons géants datant de plusieurs milliers d’années. L’ensemble ne vaut pas le grand canyon des Etats Unis mais il a au moins le mérite d’exister et de proposer un aperçu de ce qu’est un canyon.

06/07/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *