Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
L’art des ombrelles

L’art des ombrelles

Pour être belle, il faut être blanche. Ce qui pourrait être un dicton s’applique en Asie est notamment au Vietnam et un peu en Thaïlande. La Thaïlande justement est réputée pour ses plages de sable blanc et son soleil (entre autre). Qui dit soleil, dit ombrelle. Une spécialité du pays.

Chiang Maï est justement réputé dans la fabrication des ombrelles. Dans des boutiques vieilles de plusieurs années, on y peint en 5 minutes chrono un motif de ton choix sur le support que tu souhaites. Mais plus que quelques coups de crayons, la fabrication des ombrelles est un véritable art auquel on lui consacre même un festival. En papier ou en soie, unies ou délicatement peintes, la décoration des ombrelles peuvent nécessiter plusieurs heures de travail et demande une très grande habilité. Le papier (Saa paper) utilisé est très spécifique. Il est issu des écorces de murier. Quant à la structure, elle est réalisée en bambou (pas très surprenant dans un pays ou le bambou est roi). Si à première vue, cela ne paraît pas très compliqué, en revanche, nous sommes fascinés par le nombre d’étapes qu’il faut pour réaliser les ombrelles ; De la coupe du bambou jusqu’à la vente.

Pour la petite histoire, la tradition locale des ombrelles remonterait au 19ème siècle. Un

Un moine rabatteur pour les ombrelles

moine revenant de Birmanie aurait initié les habitants de Bor Sang (nom du village des ombrelles) à leur fabrication. Au fil du temps, les villageois ont perfectionné les techniques et se sont approprié ce nouvel artisanat. Aujourd’hui et depuis 1941, les villageois se sont regroupé en coopérative et font vivre l’art des ombrelles en les parant de couleurs chatoyantes. Lors du festival dédié à cet art, chacun sort sa plus belle création et pare de lumière les rues. Une belle tradition qui reste tout de même à la portée de toutes les bourses.

12/05/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *