Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Jusque Marla

Jusque Marla

Lever de soleil à Ilet des Orangers

En ce 5ème jour, j’avoue que le départ est un peu compliquée pour moi. Je commence à avoir un peu mal aux jambes et je ne sais pas pourquoi je n’ai pas d’énergie (la fatigue peut-être). Alors que la veille tout ou presque me semblait facile, c’est avec beaucoup de difficultés que je parcours les 300 m de dénivelé positif jusque Roche Plate. Pour autant le chemin n’est pas techniquement difficile même s’il sillonne beaucoup un peu trop proche du vide à mon goût. A Roche plate, nous décidons donc de quitter temporairement le GR2 qui descend puis remonte dans le cirque de Mafate pour le GR3 plus facile qui monte jusque Marla en passant par trois roches soit tout de même 615 m de dénivelé positif et 165m de dénivelé négatif.

Soyons clair, le chemin jusque Trois Roches et sa rivière a été un vrai calvaire pour moi et pour la première fois

Cascade des trois roches

depuis le départ je ne prends aucun plaisir même si le paysage est joli. Nous nous inquiétons même de la vitesse extrêmement lente à laquelle je marche pensant arriver tard à Marla lorsque finalement la rivière des Trois Roches fait son apparition au détour d’un virage. (Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il soit si haut). Un passage à guet plus tard (je suis toujours aussi douée avec mon sac et mes bâtons), nous nous octroyons une courte pause avant la remontée vers Marla. Après les Trois Roches, le paysage a subitement changé et la végétation laisse la place à des pierres et des roches à perte de vue. Nous longeons un moment le cours d’eau dans des pierres sombres avant d’apercevoir au loin la ravine et la longue montée dans les pierriers. La pluie se mèle aussi à notre ascension mais finalement je ne la trouve pas plus compliquée que cela. Je trouve même plus facile de monter dans les pierriers que sur des marches aménagées (oui je sais je suis folle). En haut, un petit chemin nous mène à Marla, charmant petit village suspendu mais beaucoup plus animé que Ilet des Orangers. Il faut dire que les 3GR y arrivent. L’épicerie du coin est d’ailleurs plus fournie que les jours précédents.

Marla

En discutant avec les habitants du coin, on nous indique un lieu de bivouac non loin de la petite rivière, en contre bas du village (loin donc des gîtes et des randonneurs). Et même si la vue est beaucoup moins jolie que la veille (j’avoue avoir eu un gros coup de cœur pour l’Ilet des Orangers), l’endroit reste très sympathique avec le chant des tuitui (oiseaux de la Réunion) et le bruit familier d’une petite cascade.

13/04/2017

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *