Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Entre jungle et rizière

Entre jungle et rizière

Même les racines d’arbre sont magiques

La nuit a été un moins douce que prévue à cause de la pluie et des coqs qui se pensent en France et qui commencent à chanter à 2h du matin. Heureusement le lever du soleil sur les rizières font oublier la nuit et donne la pêche pour la journée. Une grosse journée m’attend à travers les rizières et la jungle direction les flancs du volcan Batukaru. Le volcan se dresse d’ailleurs rapidement au delà des rizières avec le sommet caché par les nuages. Il semble encore bien loin d’autant qu’il n’est pas possible de traverser toute droit à travers les rizières justement. Des rizières qui offrent toujours un spectacle saisissant. Je pourrais passer ma journée à les photographier sous tous les angles mais il faut avancer. Les montées se font de plus en plus raides et les descentes sont assez fameuses, le tout sur un terrain assez glissant. J’avance donc assez lentement les 2 premières heures avant que le temple de Mekori fasse son apparition le long de la route, à la lisière de la jungle. Avec ses singes qui grimpent de pierre en pierre, ses pierres noires recouvertes de mousses, il se dégage une ambiance un peu particulière. A l’intérieur, quelques offrandes nous rappellent que le temple est utilisé mais il n’y a absolument personne. C’est assez bizarre ce temple vide le long d’une route. J’avoue avoir préféré le temps d’hier après-midi vraiment perdu au milieu des rizières. Il se dégageait une ambiance d’Indiana Jones avec ses pierres d’un autre temps et son ambiance si particulière.

Les enfants au bord des routes

Je ne sais pas si c’est l’ambiance du temple ou la faim mais la deuxième partie de matinée est beaucoup plus efficace malgré un terrain très technique. Et après une pause bien méritée à côté d’une petite rivière, je quitte peu à peu les rizières pour la jungle et les flancs du volcan. Le terrain est beaucoup moins technique mais il faut savoir faire preuve d’adresse pour marcher le long des bacs de rizières sans tomber et affronter les montées très raides. Au bout du chemin, les flancs du fameux volcan qui s’est enfin découvert offre un spectacle assez atypique.Le volcan est, en effet, couvert de végétation. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus minéral et pierreux. Le volcan m’attend demain avant un des lacs les plus importants de Bali, le lac Tamblingan.

18/08/2019

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *