Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
De retour à Quito

De retour à Quito

Un très joli patio dans le vieux Quito

Un très joli patio dans le vieux Quito

Notre voyage touche déjà à sa fin et il est temps de rejoindre Quito, la capitale de l’Equateur. Quito se situe quand même à 2600 m d’altitude histoire de ne pas trop nous dépayser. Dès les premiers pas dans la ville, nous entrons dans un monde différent, plus occidentalisé. Ici pas ou très peu de costumes traditionnels mais plutôt des costumes cravates et des talons pour les femmes.

Les maisons ressemblent aussi à nos habitations même s’il y a très peu d’immeubles (à part dans le quartier riche où les immeubles ont été construit par un promoteur étranger). Il faut dire que la ville est régulièrement touché par les éruptions volcaniques et les tremblements de terre et est donc régulièrement partiellement reconstruite. Les habitants vivent sur une faille sismique mais ils ne semblent pas s’en inquiéter plus que cela. On nous raconte même avec philosophie qu’à la dernière grande éruption d’un volcan situé à une soixantaine de kilomètres de la capitale, Quito a été paralysée par les cendres pendant 2 jours et que les habitants ont du s’armer de pelle et de seau pour tout dégager. Mais cela fait parti de leur quotidien alors pourquoi s’en inquiéter.

Heureusement pas de volcan ni de tremblement de terre à l’horizon et nous nous promenons donc sereinement dans les rues de cette jolie

Une église byzantine dans Quito

Une église byzantine dans Quito

capitale de 50 km de long (oui oui vous avez bien lu). Il faut dire qu’elle est coincée dans les montagnes de Andes (encore eux). Impossible donc de tout voir et nous privilégions le vieux Quito et ses vestiges de l’époque coloniale espagnole. Au détour des rues, nous découvrons de très jolies façades d’églises. Quito en regorge. Et si nous ne rentrons pas dans toute l’église des jésuites tout en or vaut vraiment le coup d’œil. C’est toujours fascinant de voir autant de richesse dans un lieu religieux construit à une époque où les locaux mouraient de faim non loin de là.

De plus, l’église affiche un savant mélange de style baroque et arabe (influence des artistes espagnoles) mais aussi de style indigène. Ici et là des anciennes coutumes apparaissent sur les tableaux, les sculptures, les fresques murales. Preuve que même avec la colonisation, le peuple a gardé une partie de sa culture et de ses traditions.

Un peu plus loin, de charmantes petites rues bordées de patio à l’ancienne attirent notre regard. C’est le quartier des artistes et on se croirait un peu à Montmartre avec toutes ces petites échoppes alignées vendant tableaux naïfs, sculptures, chocolats et autres formes d’art. Pour moi qui aime l’art et la culture c’est une jolie façon de quitter Quito et l’Equateur.

28/10/2014

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *