Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
De Bogota à Villa Leyva

De Bogota à Villa Leyva

La cathédrale de Sel

Ce matin, je quitte Bogota pour le Nord du pays, dans les Andes et plus précisément vers Villa Leyva qui est réputée pour être une des villes colombiennes qui a gardé le charme des villes coloniales espagnoles. Il parait même que des zoros ont été tournés dans cette ville. Mais pour l’atteindre, il faut compter pas moins de 4h de voiture depuis Bogota. Il faut dire que pour sortir de la ville qui s’étend sur 30 km de long et sans compter les nombreux embouteillages, il ne faut pas moins d’une heure. 

La ville va laisser ainsi peu à peu place à la montagne et aux petits villages. Une route qui sillonne dans la montagne et qui offre des paysages ressemblant fortement à la Suisse avec les vaches normandes, les montagnes nuageuses au sommet et les petits villages. Entre soleil et pluie, la lumière est vraiment magnifique. Dommage que nous ne puissions pas nous arrêter pour les photos. Les villages, en revanche, ressemblent beaucoup à ceux que je connais du Pérou avec les boutiques en avant, les panneaux publicitaires délavés annonçant les commerces les plus importants et les étales sur les trottoirs. Seule différence, ici les rues sont bitumées ou pavées et les maisons sont beaucoup plus récentes et propres qu’au Pérou ou en Équateur. On voit que la Colombie est un pays beaucoup plus « riche ». 

Lampadaire en sel

Côté paysage, de nombreux eucalyptus se dressent le long de la route. La Colombie a souhaité replanter des arbres mais ils ont choisi les Eucalyptus, ce qui n’est pas obligatoirement un choix judicieux quand on sait les ravages de cet arbre sur l’écosystème. Mais il a l’avantage de pousser rapidement. L’arrivée à Villa Leyva se fait juste avant la tombée de la nuit et c’est vrai que le village paisible (enfin pas ce soir car il y a la fête pour la Sté Madré) semble figer dans le temps. Maison colorée d’une autre époque avec ses grandes portes et fenêtres en bois, rue pavée et son immense place avec au centre une fontaine nous plonge en nouvelle Californie, au 16ème siècle. Seulement, je n’ai pas ma longue robe pour être une séniorita. 

18/07/2023

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.