Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Dans la vallée sacrée

Dans la vallée sacrée

La vallée sacrée à nos pieds

Il est déjà temps pour nous de quitter les montagnes sacrées des Incas pour redescendre dans la vallée et nous diriger vers le Matchu Pitchu. Si la 7ème merveille du monde nous attend demain, nous allons nous familiariser avec les premiers grands sites archéologiques incas dans la vallée sacrée. Pisacq et Hoyantembo nous y attendent. Il faut tout de même savoir que la vallée sacrée ne s’appelle pas ainsi depuis les Incas. Ce sont les Espagnols qui lui ont donné ce nom.

Il faut dire que la vallée regorgeait de ville et sites importants à l’époque car les trois

Le site de Ollanteytembo

critères principaux y étaient réunis à savoir le soleil (les premiers rayons du soleil s’avéraient primordiaux), l’aridité de la terre (ainsi il n’empiétait pas sur les terres fertiles réservées pour l’agriculture) et un lieu de passage important pour Cusco, l’amazonie et les villages avoisinants (il les utilisait pour effectuer le recensement des populations). Le premier lieu important Pisacq a été construit à flanc de montagne pour honorer le dieu soleil. Autour de nombreuses habitations (plus bas pour le peuple et plus haut pour les nobles) ont été construites. Aujourd’hui il s’agit d’un des plus importants site archéologiques. Et quand on le parcourt, nous nous rendons compte de la démesure de cette ville et de toute son importance. La civilisation Inca était vraiment ingénieuse. Elle avait compris l’importance de garder la nourriture pour son peuple en imposant notamment 3 mois de travail obligatoire par personne. Elle avait également compris l’importance de préserver la nature en construisant avec et autour des montagnes et non contre. Nous devrions en prendre de la graine et utiliser quelques une de ses techniques et préceptes dans notre monde “moderne”.

la vallée sacrée

Avec ses idées en tête, nous quittons Pisacq pour le 2ème site le plus impressionnant Ollantaytambo. Pour ma part, je le trouve encore plus grand et imposant que le 1er. Construit à flanc de montagne, il est visibles au moins 1km avant d’y arriver avec ses immenses terrasses en escalier et ses petites maisons en pierre. Pour ma part je le trouve plus authentique que le premier et je prends beaucoup de plaisir à me balader parmi les terrasses, l’ancien village inca… Sans compter que l’actuel village de Ollantaytambo est construit sur les ruines incas. Il est rigolo de se balader dans les petites ruelles avec les anciennes pierres et les maisons construites en patio en partie sur les anciennes pierre. On se sent vraiment bien dans ce petit village car il y règne un sentiment de plénitude et de bon vivre.

31/10/2017

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *