Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Cité électrique nous voilà

Cité électrique nous voilà

Est-il utile de présenter Akihabara, la cité pour les fans d’électroniques et de jeux vidéos. Comme tout fan qui se respecte, il fallait au moins une journée si ce n’est plus à Julien pour s’immerger dans un monde qu’il connaît par cœur ou presque. De son côté, Sophie est plutôt curieuse de pénétrer dans cet univers qui il faut l’avouer la laisse un peu perplexe.

Dès la sortie du métro, nous comprenons pourquoi elle est nommée la cité électrique. Des dizaines de rues ne comportent que des magasins plus ou moins grands dédiés à tout ce qui touche de près ou de loin l’électronique (cela va du câble de raccordement pour ordinateur, aux PCS et tél derniers cris en passant pas tous les gadgets possibles et inimaginables) et les jeux vidéos. Des immeubles entiers sont dédiés aux jeux. Sega, Taito station et d’autres grandes marques bien connus des Geeks ont même leurs clubs. A l’intérieur, vous pouvez jouer aux derniers jeux mais aussi à des rétros-jeux et vous essayer aux machines à pinces (les japonais en raffolent). A côté de ses clubs et des markets malls (qui ne représentent que finalement peu d’intérêt car vendant tous la même chose), vous pouvez dénicher des perles dans les nombreux petits commerces. Jeux vidéos pour tous les goûts, consoles derniers cris avec leurs jeux sont présents à profusion mais aussi de nombreux games et mangas typiquement japonais qui ne sortiront jamais en France. C’est assez rigolo de se promener dans les rayons et de considérer toutes ses héroïnes (et oui se sont en majorité des femmes) qui ressemblent un peu aux vraies japonaises (sauf qu’elles ont de grands yeux et une poitrine assez grosse). Dommage que la plupart resteront confidentiels et non accessible à l’international.

A côté de ses immenses rayons rangés par catégorie de consoles (DS, PSP, Xbox et j’en passe), vous trouvez des jeux rares et assez chers. Au coin d’une rue, nous dénichons ainsi un petit magasin ne vendant que des rétro-consoles et jeux. Imaginez que l’on pouvait encore y trouver la première console de notre enfance et les jeux qui vont avec (games color, Saturn…). Comme quoi Akihebara est vraiment le royaume des geeks, des collectionneurs et des amoureux des jeux vidéos.

Après cette plongée dans cet univers, nous revenons dans un monde plus terre à terre mais non moins fascinant celui de la nuit. Direction donc Roppongi où les clubs et bars branchés sont de légions. Malheureusement, en semaine les rues ne sont pas très animées. En nous perdant dans les rues, nous finissons par tomber sur un restaurant de poissons grillés typiquement japonais. Notre première immersion dans l’art culinaire japonaise va se révéler un régal pour les papilles même si l’assiette n’est pas très copieuse. Il faudra remettre à un week-end notre envie d’aller danser. Tockyo nous réserve encore bien des surprises.

13/06/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *