Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Bali, l’île aux mille temples

Bali, l’île aux mille temples

A Bali, les temples sont partout

J’ai l’impression d’avoir vécu une journée hors du temps avec un mélange d’Indiana jones, de Sydney Fox l’aventurière et de moine Bouddha. Après la rizière et la jungle, me voilà au cœur des villages Balinais où les temples sont absolument présents partout. Il faut dire que chaque famille dispose de son propre petit temple dédié aux ancêtres. Je trouve que cela donne un charme fou aux villages et un air mystique. Autre système surprenant à l’entrée de chaque maison, vous trouvez une petite ardoise où sont indiqués les membres de la famille habitant les logements et le sexe. Je ne suis pas certaine que en France nous pourrions adopter le même système. Je déambule donc dans ses rues de village semblant sortir tout droit d’un film en saluant la balinais qui ne manquent jamais de sourire sur votre passage quand une école se présente avec les filles et les garçons habillés en tenue traditionnelle (c’est obligatoire par le gouvernement tous les jeudis). Je ne peux résister à jeter un œil aux petites classes avec les tables et les chaises en bois.

Les petites filles à l’école

Les enfants sortent pour me poser mille et une question sur d’où je viens et se font photographier avec plaisir. C’est juste du pur bonheur de les voir sur leur petit banc ou dans la cour un peu minuscule de l’école. J’arrive finalement à partir à la fin de la récréation pour continuer sur un chemin menant à un très ancien temple. Le chemin bordée de bambous et de petits escaliers me font un peu penser à tous les films d’aventure de ma jeunesse sauf que ici il n’y a pas de trésors ni de méchants.

Rue typique d’un village Balinais

Au bout du chemin et des villages typiques se trouve un temple qui pour le coup va me décevoir. Il renferme les tombeaux des rois balinéens de l’époque et est construit en deux parties. Une première partie dans la forêt avec au bout de longs escaliers, des sources sacrées. Le paysage est sympa et il règne une relative tranquillité ce qui est loin d’être le cas de l’autre qui pour le coup renferme certes les tombes des rois mais surtout une horde de touristes de toute nationalité qui enlève toute la beauté et la magie des lieux. Je suis désolée mais voir des centaines de touristes s’extasier devant une pauvre petite rizière (qui entre nous n’est pas super jolie) et ne pas respecter les lieux sacrées me font fuir. Je prends juste trois clichés et je remonte rapidement en quête de calme et de sérénité. Car la sérénité reste un peu le mot de ce voyage jusqu’à maintenant. Je fuis donc direction le lac au pied du volcan Batur que je vais gravir demain. En fin d’après-midi, je me décide tout de même à aller visiter un autre temple classé à l’Unesco, le Pura Ulundanu Batur. Une très bonne idée car la foule de touristes est partie et je me retrouve seule ou presque dans ce temple immense et juste improbable.

Les nombreuses offrandes pour les dieux

Avec la tombée de la nuit et le brouillard qui s’est levé, les nombreux stupas prennent un air mystique et on pourrait presque croire que leurs dieux vont descendre pour nous prédire la bonne parole. Les offrandes sont encore une fois partout signe du profond respect des balinéens pour les dieux et leurs représentations. Cette visite de fin de journée me plonge dans une ambiance de bien-être et c’est presque sereine que j’entame la courte nuit avant la montée du volcan Batur.

22/08/2019

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *