Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Arrivée à Cairns

Arrivée à Cairns

La cascade Mila Mila

La cascade Mila Mila

300 km nous sépare encore de l’Océan et nous décidons de prendre notre temps et de visiter l’arrière pays. Effectivement le Queensland ce n’est pas seulement les plages de sable blanc et la barrière de corail mais aussi les montagnes et les forêts. Nous avons quitté les paysages désertiques pour la forêt humide et les montagnes. Nous nous croyons presque dans les Alpes françaises tellement la verdure est présente et même les vaches et les moutons sont au rendez-vous. Seule différence, les palmiers qui côtoient les autres plantations et les panneaux attention aux kangourous.

Nous empruntons donc une route sinueuse (les virages très serrés se succèdent sur près de 20 km) dans un panorama magnifique. Aux abords de Milla Milla et au détour de la route, nous renouons avec la nature avec des cascades assez plaisantes. Même si elles ne sont pas très impressionnantes, elles méritent le détour et permettent surtout de se détendre après tant de kilomètres parcourus. Il faut dire qu’un circuit touristique est même mis en place et permet sans trop de difficultés de pouvoir trouver et approcher ses masses d’eau.

A une centaine de kilomètre de Cairns, nous effectuons un dernier arrêt au lac de Tanikoo dans un village authentique. Les petites maisons en

Dernier paysage montagneux avant de rejoindre Cairns

Dernier paysage montagneux avant de rejoindre Cairns

bois accueillant des petits jardins et des pelouses entretenues avec soin nous font penser à la série bien connue des Desperate Housewives. Tout semble si parfait dans ce cadre naturel, magnifique. Nous en oublions presque que nous sommes en Australie tellement nous sommes loin du désert à perte de vue et de la chaleur écrasante et nous avons du mal à imaginer que dans quelques heures nous serons au pied de la barrière de corail.

Cairns justement finit par nous tendre les bras au milieu de l’après-midi. C’est la première fois depuis Darwin que nous atteignons une grande ville. Inutile de dire que nous nous empressons de trouver un camping où parquer notre campervan (le camping sauvage est interdit au centre-ville mais nous avons repéré plus tard quelques emplacements discrets à 1 ou 2 km de ce centre). Direction la plage et l’océan. Nous en rêvons depuis des semaines et elle nous tend enfin les bras. Cairns ressemble à une cité balnéaire très tranquille sauf que les restaurants, les tours booking et autres magasins de souvenirs et de plages se succèdent avec tous un même but : vous faire découvrir et plonger dans la fameuse barrière de corail. Je pensais qu’elle était accessible depuis la plage même, mais en réalité la plage n’existe pas et il faut prendre un des nombreux tours pour l’approcher et la voir.

Après les kangourous, les perroquets

Après les kangourous, les perroquets

Là c’est un véritable dilemme, comment choisir le bon tour opérateur pas trop cher qui proposera une prestation correcte dans des lieux pas trop touristiques et surtout sécurisés. Impossible de comparer toutes les propositions et il va falloir trouver une autre astuce. Mais dans tous les cas, Cairns est réputé pour être extrêmement touristique avec cette barrière. Peut-être alors que la solution est de choisir une plongée dans une autre ville loin de l’affluence quitte à débourser un peu plus.

De toute façon, pour nous la plongée au sein de la barrière se fera plus tard puisqu’il est déjà tard et que demain Sophie part pour Sydney tandis que Julien continue seul la descente de la côte. Nous avons le temps de réfléchir à la meilleure option pour découvrir le grand récif.

11/07/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *