Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
A l’assaut du Matchu Pitchu

A l’assaut du Matchu Pitchu

Le Matchu Pitchu vu du haut

Ce matin, le réveil pique un peu puisqu’il sonne à 4h30 du matin mais c’est pour la bonne cause puisque nous partons au Matchu Pitchu. Une petite attente, un bus de 30 minutes dans des virages serrés et nous voici à l’entrée du site. S’il ne fait pas très beau (le brouillard s’est installé dans la vallée), nous montons assez rapidement les marches qui nous séparent du site et miracle, il décide de se dévoiler à ce moment là. Un peu comme si il nous attendait. Il est aussi beau que dans mon souvenir et nous restons bouche bée à le contempler quelques instants avant de nous décider à sortir l’appareil photo. Juste à temps avant qu’il ne se couvre à nouveau. Nous en profitons pour écouter les explications autour de sa fonction, son abandon et sa découverte et redécouverte. Un peu un scénario d’Indiana Jones en vrai. Mais ce qui m’étonne toujours autant reste la raison de l’abandon du Matchu Pitchu. La foudre serait tombée sur le temple du soleil lors d’une cérémonie. Mauvais présage pour les prêtres qui décident de l’abandonner.

Une fois son histoire racontée, nous allons déambuler, monter, descendre les

Les marches pour le Huayna pitchu

marches du site pendant près de 2h30 pour découvrir le moindre recoin du Matchu Pitchu et nous émerveiller devant l’ingéniosité des incas lors de sa construction. Contraire complémentaire avec les montagnes, terrasses pour l’agriculture, temples, maisons pour les nobles, dortoirs pour le peuple… rien ne manque à cette merveille construite en si peu de temps. En plus, la météo est avec nous puisque le Matchu se dévoile complétement nous permettant d’en profiter pleinement et de s’extasier. De toute façon, la brume participe au site et à ses mystères quelque part.

Le condor en pierre du Matchu Pitchu

Après 2h30 de visite, nous décidons de nous éloigner pour partir à l’assaut du Huana Pitchu et ses 300m de dénivelés. 300 m de marches très inégales puisque par moment nous sommes presque à 4 pattes pour les monter. A quelques mètres du sommet, la pluie s’en mêle et nous décidons de rebrousser chemin. De toute façon la mer de nuage à remplacer la vue sur le Matchu. Tant pis, c’est la nature qui décide. Nous sommes tout de même contentes de l’avoir tenté et nous repartons du site sous le brouillard mais avec plein de souvenirs. La magie du Matchu Pitchu a encore opéré.

01/11/2017

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *