Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
A la découverte des gorges de l’Amazonie

A la découverte des gorges de l’Amazonie

Les gorges du rio verde

Les gorges du rio verde

C’est sans regret que nous quittons Banos ce matin direction Mishualli, un petit hameau perdu dans l’Amazonie. La route s’arrête dans ce petit village et pour aller plus loin il va falloir emprunter la pirogue. Mais en attendant, nous prenons notre temps dans les gorges longeant le rio verde et le rio negro. Ces deux fleuves tirent leur nom de leur couleur respective, vert et noire et sont bordés de milliers d’arbres et d’espèces. Il faut dire que l’Equateur a la plus grande diversité de flore au monde avec près de 700 espèces différentes au mètre carré. Vous imaginez. Impossible de tout connaitre mais nous nous émerveillons déjà devant les orchidées sauvages, les goyaves, les fleurs exotiques au couleurs éclatantes et les arbres aux feuilles et aux racines gigantesques. Se promener le long des sentiers (même encore touristique) est un vrai bonheur pour les yeux. Au milieu de cette végétation luxuriante, de nombreuses cascades d’eau donnent au paysage un aspect encore plus extraordinaire. D’autant que ces cascades ont tous plus ou moins une légende attitrée. Ainsi, nous découvrons tour à tour le voile de la mariée et son marié, le chaudron du diable…

Une promenade ponctuée d’un peu d’aventure puisque pour y accéder il faut emprunter soit un pont suspendu au dessus des eaux du Rio

Il faut donner de sa personne pour traverser le fleuve

Il faut donner de sa personne pour traverser le fleuve

Verde soit un Tarabaca, une espèce de nacelle attachée par un câble à chaque extrémité et qui permet de traverser en douceur (enfin de n’est pas vraiment le mot vu la vitesse) la rivière. Bref de quoi se donner des sensations fortes et goûter un peu à la vie des indiens du coin qui l’utilisent quotidiennement. Les indiens justement ont un mode de vie complètement différent de ceux vivant en altitude. Habillés à la mode occidentale ils vivent dans des maisons en bois sur piloti et connaissent parfaitement la forêt. En arpentant un marché typique, on aperçoit au milieu des bananes et autres fruits connus, des plantes et sèves aux vertus médicinales, des fruits inconnus et même des vers, que les indiens mangent vivant en guise de viande. Nous n’avons pas essayé les vers ni même les plantes médicinales mais cela nous a donné un bon aperçu de leur vie à l’opposé de nous. Il nous reste à approfondir nos connaissances et aller rencontrer les communautés de l’amazone et la faune qui peuple la forêt.

24/10/2014

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *