Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
2 marchés, 2 mondes différents

2 marchés, 2 mondes différents

L’arbre du voyageur guide nos pas

C’est un petit déjeuner gargantuesque qui nous attend à notre réveil. Pain, beurre et thé. Ce n’est pas croyable. Cette famille est d’une gentillesse rare. Du coup je me propose de leur rendre un peu la pareil en cuisinant demain soir un plat typiquement français et végétarien : une ratatouille. En attendant, nous voici partis à l’assaut de Bengalore. Grâce aux bons conseils du père de Jay, nous prenons un pass dans le bus qui va nous permettre de voyager gratuitement pendant toute la journée. Notre première destination est le Tipu’s Palace. Seulement le bus nous dépose au mauvais endroit et nous apprenons que le palais se trouve 5 km plus loin. Nouveau bus qui cette fois nous emmène jusqu’à un gigantesque bâtiment à l’architecture digne d’un palace que nous prenons donc logiquement pour le Tipu’s Palace. Mais au moment d’y entrer d’un pas décidé, on nous apprend qu’il s’agit de l’assemblée nationale du Karnataka et du Kerala (nous sommes entre ces deux régions). Un peu déconcertés, nous voilà repartis dans les transports. Et après plusieurs fausses joies devant des bâtiments anciens, nous tombons enfin sur le Tipu’s Palace. En fait le palais est tout petit et en 10 minutes nous avons fait le tour. L’architecture en bois et en marbre est quand même intéressante mais on s’attendait à un monument beaucoup plus consistant digne de celui de Mysore.

De toute façon, nous commençons à en avoir assez des visites des temples, des palais et

Le tipu’s palace

autres. Nous décidons donc de partir à la découverte de la ville autrement et nous nous engouffrons au city market. C’est un immense marché à ciel ouvert qui s’étend jusque dans la rue. Dès notre arrivée, je suis saisie par la multitude d’odeurs et de couleurs. Une multitude de fruits et légumes s’entassent à même le sol à côté des épices, des différentes poudres pour la cuisine… Sur les trois étages, on peut trouver tout et n’importe quoi de la casserole pour les restaurants, aux outils en passant par les tableaux illuminés pour les voitures… Mais ce qui me marque, se sont les centaines et les centaines de fleurs que tressent les femmes pour les offrandes aux dieux ou pour les mettre dans les cheveux. L’ambiance est extraordinaire. Les indous se pressent pour faire leurs courses de la semaine ou pour apporter des énormes colis qu’ils portent sur la tête. Chacun se presse, crie, négocie. On se croirait dans un marché aux poissons géants. J’adore. En sortant, on a envie de voir l’autre facette de l’Inde, celle de la classe supérieure et des supermarchés à l’américaine.

Le Palais du gouvernement

Direction donc un mall market. Ce qui frappe en premier c’est la tenue vestimentaire des femmes. Elles sont plutôt jeunes et habillées à l’européenne (jean et T-Schirt). Dès l’entrée, l’ambiance n’est pas la même. Elle est feutrée, discrète et nous sommes fouillées avant de pouvoir pénétrer dans un building dédié au shopping. Marbre par terre, panneau signalétique numérique et un nombre incroyable de magasins dédiés aux grandes marques comme Sony, Marque and Spencer… J’ai l’impression d’être non plus en Inde mais aux Etats Unis. Je me sens presque gênée d’être ici alors que certains indous dorment à même le sol dans la rue. Mais bon, je profite quand même de l’occasion pour m’acheter un pantalon (le mien n’a pas aimé le début du voyage et est déchiré de partout), un livre en anglais (la lecture me manque trop) et des chocolats pour les parents de Jay (qui sont si gentils avec nous). Après cette incursion dans le monde du luxe, il nous faut retourner à la vraie Inde pour rentrer. On est vite remis dans le bain surtout lorsque l’on doit longer une autoroute pour rejoindre le bus stand et subir en plus des klaxons et de la pollution les odeurs nauséabondes des égouts. L’inde, c’est vraiment l’alpha et l’oméga.

25/01/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *