Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Dans les gorges d’Héric

Dans les gorges d’Héric

Panorama depuis le village de Mons

Changement de cap ce matin et direction les gorges d’Héric, connu pour leur eaux cristallines et leur écrin de verdure. Inutile de vous dire que nous n’allons pas prendre le chemin touristique partant du village d’Héric et montant dans les gorges mais que nous allons les contourner pour arriver vers le haut. Nous partons donc du village de Mons, petit hameau qui semble sortir d’un autre temps. Les quelques maisons affichent la date de 1716, c’est vous dire. La petite église et les jolies petites ruelles nous conduisent par la rue « de la condition physique » (véridique) jusqu’au départ de la forêt de chênes verts. Et même si les gorges sont en bas, nous commençons par une montée de 2km et 590 m de dénivelé positif à travers les sous-bois et cette magnifique forêt qui offre des odeurs de figue, de chêne, de fougère et de menthe sauvage au fil des pas. Un régal pour l’odorat mais aussi pour les yeux puisqu’elle s’ouvre de temps en temps sur le massif du Caroux et ces forêts de feuillus. La première partie est donc très sympa jusqu’au col Bardou annonçant le début d’une descente de près d’1h sur les dalles, les pierres qui roulent et les racines mortes. Bref, vous regardez constamment vos pieds et la randonnée devient un calvaire et non et un plaisir pour moi. 

Les gorges d’heric

Heureusement qu’en bas, un petit pont moyenâgeux s’ouvre sur les gorges d’Heric avec ses rochers blanc marrons taillés et polis par l’eau au fil des ans, ses vasques aux eaux cristallines, et ses berges qui invitent à la méditation. Sans compter cette fraîcheur bienvenue sous la chaleur. Tout est réuni pour passer une moment magique jusqu’au cigale qui nous berce pour la sieste. Bon par contre, l’eau est beaucoup trop froide pour que je m’y baigne. Je me contente juste des pieds. 

Le petit village d’Heric

Le retour se fait par le petit hameau haut d’Héric puis par le chemin carrossable, route des touristes et ceux sur près de 5km. Pas très agréable pour les pieds mais nous pouvons ainsi admirer les gorges et les nombreuses falaises et forêt qui l’entourent. Plus on avance, plus les touristes sont présents et envahissent les nombreuses vasques qui composent les gorges. D’ailleurs, en arrivant au parking du bas, les voitures s’entassent. Nous coupons rapidement par la forêt en face pour rejoindre le village de départ beaucoup plus calme de Mons et son atmosphère d’un autre temps. 

24/07/2020

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *