Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Un palais d’été d’une grande beauté

Un palais d’été d’une grande beauté

Détail d'un bâtiment du palais d'été

Détail d’un bâtiment du palais d’été

Après la cité interdite, nous continuons notre exploration des lieux du passé avec le summer palace. A l’autre bout de la ville, il est situé sur plusieurs montagnes. Au programme montées et descentes sont de rigueur. Dès notre entrée, nous sommes frappés par le cadre verdoyant qui entoure les différents palais. Au contraire de la cité interdite, les arbres et une architecture très travaillée et recherchée font place. Il est beaucoup plus agréable de se promener dans les longues allées qui bordent les monuments en partie cachée par cette verdure. Si une petite partie du site est fermée pour rénovation, en revanche il nous faudra pas moins de 6h pour explorer les moindres recoins de ce parc immense.

Au fur et à mesure, nous découvrons des kiosques, des temples, des pavillons disséminés un peu partout et possédant chacun son propre style. Chaque toit, chaque mur sont décorés de fresques colorées de toute beauté à chaque fois différente et représentant des scènes de la vie quotidienne ou religieuse. Rien que le grand corridor mesurant plus de 2km de long revêt sur chacune de ses colonnes une peinture différente. En admirant ces dessins, nous imaginons facilement tout le travail et la minutie qu’il a fallu à ses artistes pour les réaliser. En revanche, nous ne pouvons pas rentrer dans la plupart des édifices et ceux ouverts au public présentent au final peu d’intérêt. Ils ont été transformés en musée pour la plupart et les objets d’art sont confinés dans des bocaux que nous ne pouvons admirer que derrière des vitres sales la plupart du temps. Hormis cette petite déception, nous sortons enchantés de cette visite dans un cadre idyllique.

Pour terminer cette journée, nous passons du temps dans la rue commerçante de Suzou Street où petites boutiques, restaurants et handicrafts se

Palais de la bienveillance et de la longévité

Palais de la bienveillance et de la longévité

succèdent. L’occasion d’apprendre à jouer quelques notes des nombreuses flutes traditionnelles que compte le pays avec un artisan passionné. Ce n’est pas si facile que cela de vouloir imiter les artistes d’antan et de sortir une mélodie qui ferait rêver n’importe qui.

25/05/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *