Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Un bateau pour le paradis

Un bateau pour le paradis

Filet de pêche à l’indienne

En arrivant à Udupi, nous n’avions pas vraiment d’idée sur ce qui nous attendait. Nous voici donc de bon matin errant à travers les rues à la recherche d’un petit-déjeuner avant de jouer les touristes. Au fil des jours, nous avons compris que les backery correspondaient davantage à nos salons de thé qu’à une boulangerie classique. Nous voici donc attablés dans un buy buy où le serveur nous propose des boulies boulies. Ne comprenant rien, nous acceptons pour notre plus grand bonheur. Dès la première bouchée, ce pain ressemblant un peu à nos crêpes fond dans la bouche.

Heureux, nous pouvons commencer notre exploration. Lors de nos différentes rencontres,

L’ile de ste marie

on nous a parlé de Ste Marie Island, une petite île à quelques kilomètres de Malpé. Etonnant Malpé n’est pas une ville mais un port de pêche et pour y pénétrer il faut payer 2 roupies. Là, le spectacle est inimaginable. Des centaines et des centaines de bateaux de pêches sont entassés dans le port, déchargeant des milliers de poissons qui sont acheminés directement par camion, tuc tuc et tout autre engin roulant. Tout au bout, un petit embarcadère attend les passagers pour l’Ile.

Un petit garçon indou

Nous nous rendons vite compte que Ste Mary Island est une destination du week-end pour les jeunes indous et leurs familles. A près d’une centaine sur un rafiot ne pouvant contenir que 70 personnes, nous naviguons tranquillement vers l’Ile et là surprise. A quelques mètres de l’Ile, il faut changer de bateau à même la mer pour descendre finalement dans l’eau. Nous avions déjà vu de superbes coins lors de nos différentes étapes mais cette île a quelque chose de magique. Très petite, c’est le paradis des crabes (gros comme mon poing), des algues et autres petits animaux marins. De nombreux rochers aux formes un peu particuliers (on aurait dit d’anciennes roches volcaniques) hébergent des petites criques où l’eau est d’un bleu transparent. Une belle petite promenade pour moi amoureuse de la nature même si la montée sur les rochers n’est pas toujours évident. Nous avions à peine terminé le tour de l’île qu’il nous fallait déjà repartir vers la ville et sa pollution sonore.

Pour autant, nous n’allions pas rentrer à l’hôtel sans voir les fameux temples de Sri

Le port de pêche

Shivarachi. Immense complexe, il accueille 5, 6 édifices dédiés aux différents dieux et déesses. C’est toujours impressionnant de voir ces édifices et surtout tous ces pèlerins se pressant pour prier devant leurs idoles. Dans le premier temple dédié à Krishna, un guide nous raconte l’histoire de la déesse distribuant son lait pour permettre aux humains d’atteindre l’immortalité. Une jolie légende qui sera suivi d’une explication sur les relations entre les hommes et les femmes et leur place dans la société. C’est ainsi qu’un femme a le devoir de procréer et de s’occuper du foyer tandis qu’un homme a le devoir de protection de sa famille et de ramener de l’argent. On est loin de l’égalité homme femme que nous recherchons en France ou en Europe. Mais c’est une belle leçon sur la culture indienne pour clôturer cette journée riche en émotions.

15/01/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *