Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
La magie du Périto Moreno

La magie du Périto Moreno

Un monstre de glace

Un monstre de glace

Il y a certain soir où en se mettant devant notre page blanche, nous nous demandons comment nous allons réussir à vous transmettre toutes les émotions qui nous ont parcouru durant la journée tellement elles ont été intenses. Aujourd’hui s’avère particulièrement vraie. Il faut dire que notre visite n’était pas des plus banales.

Arrivés tard à El Calafate, la nuit de sommeil a été écourtée pour découvrir sous toutes ses facettes un des géants du monde : le Périto Moreno. Est-il utile de préciser qu’il s’agit d’un des plus grands glaciers du monde avançant de 2m par jour en moyenne. Nous avons longtemps hésité avant de nous y rendre. Ne serais-ce pas un attrape touristes ? Mais les récits des différentes personnes rencontrées nous ont finalement convaincu. Avant même d’apercevoir le monstre, l’entrée dans le parc national des glaciers nous défie par sa beauté. Les montagnes enneigées surplombant le lac nous laisse présager une belle découverte. Et la découverte fut à la hauteur de nos espérances. Très vite, nous avons commencé à apercevoir une immense étendue de glace au loin se rapprochant de plus en plus. Avant même d’y avoir pris conscience le Périto Merino se dressait devant nous dans toute sa splendeur.

Imaginez 60m de glace : un monstre d’eau qui semble bien paisible devant toute l’agitation suscitée par les touristes. Notre

Un drôle de bonhomme au Périto

Un drôle de bonhomme au Périto

première surprise passée, nous nous engageons sur les passerelles qui vont nous faire découvrir le glacier pendant plus de 4h sous tous ses angles. En haut, en bas, au milieu… chaque facette du Périto surprend par sa hauteur tout d’abord. Il s’agit quand même de l’équivalent d’un immeuble de 10 étages qui vit et bouge. Par sa profondeur ensuite. Le blanc s’étend tellement loin qui semble rejoindre les nuages. Le ciel ou le glacier : à force de le fixer, nous ne savons plus très bien lequel des deux il s’agit. Au point de nous demander si notre appareil photo ne s’est pas converti au noir et blanc.

Et puis il y a sa forme. Il est composé de milliards de petites ou grandes couches d’eau gelée qui lui donne une forme assez singulière. Nous avons l’impression que des milliers de pics sortent de l’eau et sont parcourus par des crevasses, des fentes, des lignes… Plus la glace est vieille et plus elle est noire. De sorte que se superpose la couleur bleue turquoise, de la glace nouvellement fraîche, du blanc et du noir, gris de la glace prête à tomber. Toutefois le tout semble reposer fragilement sur l’eau comme une plume immense sur un duvet.

Détail des glaces du Périto

Détail des glaces du Périto

En fait le glacier reste bien vivant et nous le fait sentir. En se promenant et dès notre arrivée, nous sommes surpris par les grondements, craquements, l’eau qui bouge, les morceaux de glaces qui apparaissent et disparaissent… Nous devons dire que c’est très impressionnant et nous avons presque l’impression que le glacier peut à tout moment tomber. En avançant, le glacier fait chuter la glace grise, la vieille glace et nous guettons donc chaque bruit dans l’espoir de voir des morceaux se fracasser avec grand bruit juste devant nos yeux. Dans ce jeu la patience reste le maître mot. Mais il n’est pas vraiment difficile d’admirer au même endroit cette masse gigantesque. Au contraire, nous restons devant en admiration, retenant presque notre respiration comme si nous pouvions faire peur à ce monstre blanc et bleu.

La récompense ne se fait en tout cas pas trop attendre. Après plusieurs grondements plus ou moins forts à l’arrière du glacier et

Panorama sur le plus grand glacier du monde

Panorama sur le plus grand glacier du monde

quelques tombées de petits morceaux, un premier pan assez conséquent se détache devant nos yeux. En quelques secondes, des milliers de m3 d’eau gelée se fracassent dans un bruit difficile à décrire. Tout le glacier semble bouger, respirer en même temps en craquant de tous les côtés et même les oiseaux se taisent l’espace d’une seconde. Nous savions que des morceaux partaient chaque jour mais pas à ce point là.

Moins de 30 minutes plus tard, un deuxième pan se détache à son tour. Cette fois-ci, on dirait que toute une face du glacier vient de partir dans l’eau tant le morceau est gigantesque et le bruit assourdissant. La glace se brise, l’eau bouge et quelques secondes après un pan entier ressort de l’eau flottant allégrement. Nous prenons peu à peu conscience que nous venons d’assister à un phénomène impressionnant mais naturel. Le glacier vient de démontrer toute sa force et sa puissance en l’espace de quelques secondes et la nature, son imprévisibilité.

Nous restons devant le monstre humble à le contempler et l’admirer pendant des heures. Une fois encore nous avons assisté à une merveille de la nature qui nous l’espérons séduira encore et encore des milliers de voyageurs.

04/12/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *