Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Karkala l’impossible

Karkala l’impossible

Le prêtre du temple de Karkala

Après nos kilomètres de marche d’hier et un bref coup d’œil sur la carte de la ville, nous avons décidé de nous éloigner de Mangalore pour aller visiter un des plus vieux temples de l’Inde et la deuxième plus haute statue de dieu du pays. Direction donc Karkala où se dressent 4 temples Jains datant de 1432. Simple à dire mais pas simple à faire. Alors que jusqu’à maintenant nous arrivions à prendre facilement un bus local, à Mangalore c’est autre chose car qui dit grande ville, dit plusieurs stations de bus. Et là la galère commence. Non seulement, nous choisissons la mauvaise station de bus mais on nous fait comprendre qu’il n’y a pas de bus local pour cette ville et on nous indique des chemins différents pour trouver un bus express. Après plusieurs minutes d’errance, je rentre dans une agence de voyage qui nous montre où aller

Un bouddha

et surtout quoi demander. Je reprends un peu espoir mais cela sera de courte durée. Nous trouvons en effet un arrêt de bus à l’endroit indiqué mais cette station est desservie par à peu près tous les bus de la ville. Comment trouver le notre alors que tout est écrit en Indi. Une seule solution, demander à tous les bus qui s’arrêtent. Nous voilà donc avec notre papier à alpaguer les contrôleurs en criant karkala, karkala. Au bout du 5ème bus, on nous dit de monter. Sauvé. Pas tout à fait. Le bus ne va pas à Karkala mais à Udupi, 50 km plus loin que notre destination et ne passe pas par là. Le contrôleur nous dit qu’il nous fera descendre pour reprendre un autre bus. C’est ainsi qu’après une heure, nous nous retrouvons dans un petit village, un peu inquiet. Un contrôleur assis au bord de la route, ne me demandait pas ce qu’il faisait là, nous indique après 10 minutes un bus. Yes c’est le bon et nous pouvons enfin arriver.

La statue du temple

Les temples valaient bien toutes ses galères. Perchée en haut d’une petite colline, au milieu d’un sanctuaire en pierre, une statue impressionnante de 42m de haut taillé dans un seul roc, semble nous regarder. Un prêtre nous raconte l’histoire du temple de sa construction à sa restauration par les canadiens. Il nous montre également d’autres statues en pierre noire plus modestes mais qui m’impressionne pas leur nombre et la finesse des détails. Avant de quitter cet endroit propice à la méditation, nous avons le droit au troisième œil et à être béni en sanskrit. Je trouve ce geste très touchant, moi qui suis revenue en Inde pour découvrir cette spiritualité. Le deuxième édifice religieux un peu à l’ouest du premier est beaucoup moins impressionnant mais marque quand même par les sculptures sur ces colonnes. Nous apercevons le troisième temple en retournant en ville mais il est déjà trop tard pour y pénétrer. Le voyage du retour jusque Mangalore tranche avec la quiétude de l’après-midi. Le chauffeur conduit comme un dingue, n’arrête pas de klaxonner et double sans aucune visibilité se rabattant à 2 secondes de la voiture arrivant en face. Je suis contente d’arriver vivante à Mangalore et de pouvoir descendre. Espérons que demain le bus sera moins violent.

17/01/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *