Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
De retour à Cusco

De retour à Cusco

Lever de soleil sur la jungle

L’expédition est déjà terminée dans la jungle même nous aimerions bien y rester encore un peu et continuer à nous émerveiller de tout et de rien. Avant d’atteindre Cusco, un peu de bateau et de bus nous attende. Nous partons pour la dernière fois avec le lever du soleil.

Comme un dernier cadeau offert par la forêt un superbe lever de soleil accompagne des centaines de macaws et perroquets qui virevoltent autour d’un mur offrant un panel de couleurs incroyables. C’est avec eux que nous disons au revoir à l’Amazonie et nous reprenons la route vers Cusco. Le chemin qui y mène s’avère encore plus tortueux qu’à l’aller en raison

Cabane de la jungle

de la pluie des derniers jours. Il va falloir compter avec la boue, les glissements de terrain et surtout les pannes. Un voyage folklorique avec différents stops non prévus. Le premier stop est assez court. Un camion ne peut pas monter sur une piste boueuse. Il décide de descendre et de nous laisser passer. Juste le temps pour nous de nous dégourdir les jambes et nous voici reparti. Quelques kilomètres plus loin, rebelote, nous sommes de nouveau coincés sur la piste. Là, le bilan est plus grave. Un camion a cassé sa direction en plein milieu et bloque tout le monde. Mais au Pérou, il n’y a aucun problème. Le système D est de mise comme d’habitude. Les deux chauffeurs effectuent une réparation de fortune à l’aide de caoutchouc de pneus. Plus d’une heure après, nous croisons les doigts lorsqu’il met le moteur en route espérant que le camion va pouvoir effectuer au moins les 2, 3 km qui nous séparent d’un petit bas-côté. Ouf cela passe et nous nous continuons laissant le camion à ses réparations en nous disant que le pauvre allez sans doute passer la nuit ici.

accident sur la route avec le système D

Après ces deux incidents, le bus trace longeant les précipices et speedant dans les descentes pour atteindre Cusco rapidement. A l’intérieur nous sommes secoués comme des pruniers et avec la nuit qui tombe nous espérons sincèrement qu’il connaît le chemin sous peine de nous retrouver dans le ravin. Finalement nous arrivons vers 9h30 dans la ville, terminant ainsi une superbe expédition qui aura été riche en émotion jusqu’au bout.

12/09/2011

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *