Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Au milieu de nulle part

Au milieu de nulle part

Panorama sur le canyon de canyon city

Panorama sur le canyon de canyon city

Après une arrivée assez mouvementée jusque Denver (le passage à la douane de 3h m’a fait rater ma correspondance Chicago-Denver et donc arrivée à minuit), je quitte cette ville sans charme et très bruyante pour les grands espaces et le farwest ou en tout cas l’Ouest. Je dois dire que je ne vais pas être déçue. Dès la sortie de la mégalopole, le paysage change du tout au tout. Au fur et à mesure des kilomètres ou plutôt des miles, je peux admirer et savourer les ranchs à perte de vue, les montagnes, les canyons des rocheuses, les forêts de pin, les anciennes mines, les villages perdus au milieu de rien…

C’est impressionnant de voir à quelle vitesse le paysage change et surtout sa diversité en si peu de temps et de distance. Je suis éblouie par la couleur bleue limpide de la rivière Arkansas qui tranche avec le rouge orangé des roches millénaires des rocheuses. Je reste sous le charme des petites villes comme Victor ou Creeple Creek qui semble ne pas avoir bougé depuis les années de la

La ville presque fantôme de Victor

La ville presque fantôme de Victor

ruée vers l’or. Avec ses façades colorées et ses grandes rues vides, on a l’impression d’être projeté dans les westerns des siècles derniers. Au loin, on aperçoit même les vestiges d’une mine d’or, dernier témoin d’un lointain passé. Pourtant ses petites villes ne sont pas tout à fait désertes. Au coin d’une rue, une petite sandwicherie invite à rentrer et à se ressourcer. Je pénètre dans un cocon sympathique avec vieilles photos au mur, poêle à bois… La propriétaire est d’une gentillesse inouïe et d’une très grande sympathie. Elle n’est pas très étonnée de voir des touristes ici (il faut dire on est aux USA). En repartant rassasié, je longe longtemps le fleuve Arkansas avant de me retrouver au milieu du désert. Les hauts sommets des San Juan deviennent roses avec les derniers rayons du soleil et semblent se perdre dans l’immensité du désert qui s’étend à ses pieds. La nuit tombe rapidement et le ciel étoilé m’invite à me reposer à Taos, une petite bourgade du nouveau Mexique. J’ai déjà hâte d’être à demain pour savourer encore ce paysage unique et grandiose.

23/10/2013

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *