Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
A la conquête de Jérusalem

A la conquête de Jérusalem

La ville de Jérusalem s’étend à perte de vue

Jusqu’à maintenant j’avais découvert, à travers mes voyages, des brides de l’histoire des 3 grandes religions monothéistes. Il était temps pour moi de m’intéresser à l’Histoire avec un grand H et me rendre dans le berceau des grandes civilisations à savoir Israël pour son nom officiel ou la Palestine pour les autres. Et forcément quand vous commencez un voyage dans ce pays, vous débutez par la mythique Jérusalem. Jérusalem vous en entendait parler depuis votre plus tendre enfance dans les cours entre les croisades, la naissance de Jésus, les juifs, Mohammed ou même la seconde guerre mondiale.

Et la ville n’a pas été finalement à la hauteur de toute l’imagination que j’y avais mise depuis

Les oliviers de 2000 ans 

des années mais elle est mystique, bizarre et rare. Bizarre quand vous savez et que vous voyez dans l’actualité que les peuples ne s’entendent pas entre eux depuis 70 ans et pourtant sur place les chrétiens, les musulmans et les juifs partagent le même espace au quotidien. Certes, les quartiers de la ville et plus encore le vieux Jérusalem est coupé en plusieurs quartiers en fonction des religions mais vous passez d’un quartier à l’autre sans problème avec juste une arche et une plaque vous indiquant que vous passez au quartier juif ou au quartier musulman par exemple. Il règne dans les ruelles du vieux Jérusalem une allure de bazar avec ses commerces et le peuple tantôt musulman donc avec le voile, tantôt juif orthodoxe avec leur habit si caractéristique ou les chrétiens et leur croix souvent discrète. Quant au monument ils se suivent et brassent tout le monde. Vous arrivez au St Sépulcre sous le son de l’appel à la prière musulmane dont la mosquée est à 5m et vous traversez un temple juive pour vous rendre à un des tombeaux de Marie. C’est çà Jérusalem, un melting pot de culture et de religion qui semble à première vue se côtoyer sans problème. Mais visiblement ce n’est qu’à première vue puisque le climat reste tout de même tendu et la moindre provocation, le moindre mot de « travers » peut mettre le feu au poudre rapidement.

Le mur des lamentations

Côté monument, les siècles d’histoire s’enchaînent et il n’est pas toujours facile pour moi de bien saisir toutes les nuances entre l’ancien et le nouveau testament, les rois grecs et latins qui se sont succédés, les croisades et tout le reste. Dans la toute première église que nous avons visité, des oliviers de 2000 ans nous contemplent et je me dis que s’il pouvait parler, ils auraient de nombreuses histoires à nous raconter. En tout cas, les vieilles pierres nous rappellent toute la beauté,la magie mais aussi l’horreur que traverse le pays depuis la nuit des temps. Et si je ne dois retenir que 2 monuments de cette journée hors du temps, je retiendrai le mur des lamentations. Je le voyais beaucoup plus grand mais je trouve qu’il est chargé d’une ambiance toute particulière avec tous les juifs habillés de noir et blanc. Le 2ème monument est le St Sépultre où Jésus est enterré.Construit pierre par pierre par les croisés, il est impressionnant par sa taille quoique sobre à l’intérieur. Dans une rotonde repose alors le tombeau du Christ tout en marbre rose imposant au milieu de cette pièce. Imposant et chargé de sens puisque d’après les chrétiens, il s’agit du centre du monde. Tout un symbole qui résume à elle seule cette ville, je trouve.

24/03/2019

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *