Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
L’Argentine, un pays aux mille contrastes

L’Argentine, un pays aux mille contrastes

Les chutes d'Iguazu, une des merveilles de la nature

Les chutes d’Iguazu, une des merveilles de la nature

Combiné avec le Chili voisin, l’Argentine nous a apporté son lot de surprises bonnes et mauvaises. Un peu comme son pays frontalier, les prix sont très chers voire parfois plus chers que le Chili et les habitants semblent avoir perdu le sourire en même temps que le boom économique, à quelques exceptions près. La course au profit s’avère plus importante et tout comme son voisin, les touristes doivent payer trois fois plus que les habitants. A croire qu’ils se sont donné le mot.

Nous avons beaucoup moins navigué dans ce grand pays qu’est l’Argentine privilégiant la Patagonie avant tout. Toutefois, notre périple a débuté dans le nord à Salta. Quelle différence y-a-t-il avec le Chili me demanderez vous ? En réalité bien plus que nous pouvons le croire. Déjà par le climat. Terminé le désert d’Atacama et son aridité et bonjour les vignes à perte de vue, les paysages verdoyants et les Andes. Contrairement à sa voisine, les couleurs se sont données rendez-vous dans le panorama et c’est avec bonheur que nous avons découvert les vallées d’Huamaca, Quebrada et Pumamarca avec leur ton jaune, vert, orange, marron, bleu… Du vert, il y en a eu beaucoup du côté de Salta et Mendoza, capitale des vins.

Et même si nous ne sommes pas de grands buveurs du breuvage des dieux, en tant que Français nous ne pouvions pas ne pas

La ville des pingouins

La ville des pingouins

goûter les spécialités vinicoles locales. C’est à vélo que les Malbecs, cabernets sauvignons, pinots… nous ont dévoilé leur secret. Et même s’ils ne valent pas nos crus, ils se défendent assez bien et nous n’avons pas boudé notre plaisir.

Après le bon vin et les Andes, changement de décor avec la Patagonie. Les grands espaces infinis ne semblent plus finir. La pampa, ses estancias et ses gauchos nous ouvrent leurs portes. Et entre les routes vides et les panoramas, les villes toutes petites ressemblent à des mirages au milieu du désert. Sauf que là, le désert est fait de montagnes aux couleurs et aux formes étranges, que les eaux des rivières et des lacs sont de couleurs bleu turquoise transparentes et que les glaciers s’étendent à perte de vue. Le panorama semble inchangé depuis la nuit des temps et chaque pas reste un régal pour les yeux. Nous avons l’impression que la terre a concentré toute sa beauté dans un seul lieu, une seule région.

Les aiguilles de glace du Perito Moreno

Les aiguilles de glace du Perito Moreno

Ainsi le Périto Moreno déploie son immensité blanche comme une montagne de glace vivante avec ses crissements, ses craquements et ses couches de glace tombant avec fracas pour notre plus grand plaisir. D’autres glaciers tout aussi beaux mais moins grands s’éparpillent tout au long des lacs et sur notre chemin. Aux glaciers se succèdent les magnifiques montagnes comme le Fitz Roy. Bizarre de se retrouver devant cet immense mur de roches marrons couverts de blanc alors que quelques heures avant vous étiez dans la pampa.

Autant de paysages surréels, magnifiques et différents qui font de l’Argentine un pays où la diversité s’avère le maître mot. De la Patagonie au nord, rien n’est comparable. Après les panoramas, place à une tout autre merveille, les chutes d’Iguazu qui ne semblent jamais se terminer. La forêt équatoriale remplace la pampa et les Andes et les murs d’eau s’enchaînent plus magiques les uns que les autres. Un ultime cadeau offert par la nature et par l’Argentine avant de retrouver notre France natale et de se dire qu’au final l’Argentine cache un nombre de trésors insoupçonnés.

02/01/2012

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *