Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Une belle étape entre montagne et forêt

Une belle étape entre montagne et forêt

Paysage en sortant de la forêt

Comme je m’en doutais, la nuit a été calme et salvatrice après un repas succulent et gargantuesque. Stevenson avait d’ailleurs dit lors de son passage qu’il avait été très bien accueilli et avait très bien mangé. Je confirme que malgré les siècles, l’accueil y est toujours excellent tout comme le repas. D’ailleurs, depuis notre départ de Puy en Velay, nous avons toujours été très bien accueilli. Un sourire, un mot gentil, une petite discussion, même sur le chemin les locaux se montrent prévenant et c’est vraiment très agréable. 

Le château St Luc

En dehors des locaux, des contacts se nouent sur le GR. Il faut dire que depuis le départ, nous rencontrons toujours les mêmes personnes que nous doublons, qui nous redoublent… et forcément la conversation se noue et nous faison même un bout de chemin avec certains. L’esprit de convivialité et d’entraide sur un GR, c’est aussi ce que nous venons chercher. Et quand les kilomètres s’enchaînent et que les jambes et les pieds commencent à vous faire un peu souffrir, c’est appréciable de pouvoir papoter 5 minutes avec un autre randonneur dans le même esprit que vous. 

Panorama depuis le sommet de St Espelvouze

C’est un peu dans cet esprit bon enfant que nous entamons cet 5ème et avant dernière étape. Une étape longue puisque la carte nous affiche 30,5 km. Nous partons donc un peu plus tôt avec comme compagnon un vent assez froid et désagréable (qui ne nous quittera pas de la journée) et une petite bruine. Comme il s’agit d’une longue étape et que savons que le dénivelé s’avère assez important (à la fin de la journée, nous comptabilisons 22 km et 650 m de dénivelé positif et 735 m de dénivelé négatif) ; notre premier objectif est d’atteindre les ruines du château de Luc à 11,5 km. Nous mettrons 2h40 pour les atteindre. Il faut dire que nous cheminons sur un sentier assez plat et large au travers de la forêt de Gévaudan. Et avec cette bruine qui lui donne un petit air mystique couplé au silence, on comprend pourquoi les habitants de l’époque étaient effrayés par les loups et la forêt. A la sortie de la forêt, nous arrivons aux ruines de ce fameux château. Impressionnant surtout lorsqu’on ne s’attend pas à le trouver majestueux devant nous. Le vent froid nous empêche tout de même de réaliser une longue pause et nous repartons direction Laveruyne. D’après la carte, 7,5 km nous sépare du hameau mais c’est sans compter le nouvel aménagement du GR. Il va nous permettre de gagner 5 km. Par contre, nous marchons sur le côté de la départementale avec comme compagnon les camions et camping car qui passent à vive allure. Autant dire que ce n’est pas du tout plaisant. Le Chemin sur le goudron se poursuit d’ailleurs bien au delà de Laveruyne (petit village sans réel intérêt) et après 13 km dans les pieds, le macadam est une véritable torture pour moi. 

Avant l’arrivée à La Batisde Puy Laurent

Nous nous arrêtons donc après 15 km au bord d’un petit chemin pour une pause déjeuner salvatrice. Une pause qui sera vite écourtée tellement le vent nous saisit et nous refroidit. Dommage le paysage sur les montagnes étaient vraiment joli. Nous repartons donc, alternant les montées et descente d’abord dans les champs puis de nouveau dans la forêt. Une ultime montée sur 3 km atterrit au somment de l’Espelevouze où un panorama à 360° s’offre à nous. Magnifique dommage juste qu’un poteau électrique se trouve en plein milieu. C’est la fin des montées pour aujourd’hui et c’est avec une descente en grande partie dans les pierres roulantes que nous terminons cette étape à La bastide Puy Laurent. 5h30 de marche plus tard, nous pouvons être assez fière de nous. Demain, la dernière étape beaucoup plus courte mais assez technique visiblement nous emmènera jusque Chasseradès.

16/07/2020

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *