Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Sur les chiens de traîneau

Sur les chiens de traîneau

La lumière au lever du soleil à 10h

Dans l’imaginaire collectif, le grand nord est synonyme de chien de traineau. Seulement, nous avons appris lors de notre séjour que les chiens de traîneau était beaucoup plus spécifique au Groëland et au Canada mais pas en Laponie. En fait, la tradition ici est surtout le traineau à Renne plutôt que à chien. Mais, les finlandais et les suédois ont introduit ce sport pour les touristes. Du coup une fois n’est pas coutume, nous allons déroger à la règle de vivre comme les locaux pour s’essayer au traîneau à chien comme un vrai Musher. Rendez-vous est donc pris au coucher du soleil à 12h30. Et oui entre notre arrivée samedi dernier et aujourd’hui nous avons perdu pratiquement 1h de soleil. Le soleil se couche 9 minutes plus tôt chaque jour pour se coucher définitivement le 5 décembre et ne repointer son bout du nez que 8 semaines plus tard. Je vous avoue que passer près de deux mois dans le noir presque complet, ce n’est vraiment pas pour moi sans compter que la température moyenne oscille les -30 et peut descendre jusqu’à -47. 

La même photo au même endroit 1h plus tard

En attendant de pouvoir s’essayer au chien de traîneau, nous repartons dans les environs de Ramajaa où nous logeons depuis une semaine pour admirer le soleil et le ciel. Aujourd’hui s’il fait très froid, le ciel est vraiment hyper clair et nous offre des instants doux et magique. Il est impossible de faire deux pas sans s’émerveiller devant tant de beauté. La lumière si douce change de minute en minute et nous pourrions prendre la même photo 10 fois que le résultat ne serait pas le même. D’abord bleu, ce bleu si particulier des pays nordiques, la lumière devient or puis passe au rose et au rouge avant d’embraser totalement le ciel et de disparaître peu à peu pour laisser place à la nuit étoilée et la pleine lune. 

Coucher de soleil à 14h

Pour vous dire à quel point la lumière est belle, j’ai fait près de 120 photos en une demi-journée. Et encore ma batterie qui n’aime pas vraiment le froid (elle se décharge très rapidement avant de se recharger tout aussi rapidement lorsqu’elle se réchauffe) m’a empêchée d’en faire bien plus. 

Après cette balade, il est temps de rejoindre les chiens de traîneau et Anna, une canadienne québécoise mariée avec un Sami et qui est venue s’installer en Suède. Nous l’avions rencontrée deux jours avant lors de notre visite à l’élevage des rennes. Passionnée par ses chiens et d’une gentillesse incroyable, elle va nous expliquer comment conduire un traîneau à chien avant de nous le laisser sous sa direction bien entendue. C’est impressionnant de voir des chiens aussi gentils, obéissants et puissants. De vrais athlètes.

Mon équipage le temps d’une balade

Après 5 minutes à comprendre réellement le maniement du traineau, se laisser glisser à travers les chemins et la forêt dans le silence le plus complet ou presque (juste interrompu par nos voix donnant des ordres aux chiens) est un plaisir infini. J’ai vraiment adorer cette impression de quiétude, de ne faire qu’un avec la nature environnante et de puiser l’énergie de cette nature et de ces chiens. Il s’agit vraiment d’une expérience incroyable que je recommande à tout le monde et que je referai avec grand plaisir. En plus quoi de plus rigolos que de se retrouver le nez dans la neige au détour d’un virage pris trop court avec le chiens qui continuent à courir et toi qui tente tant bien que mal de le suivre en courant et en criant stop stop. Un grand moment de plaisir et de découverte. 

Et un magnifique coucher de soleil pour terminer la journée

Malheureusement, il est déjà temps de partir et de dire au revoir demain à cette belle région qu’est la Laponie.

15/11/2019

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *