Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
De la plage de sable noir à celle de sable blanc

De la plage de sable noir à celle de sable blanc

Les rizières s’affichent une fois encore à perte de vue

Je m’installe dans l’un d’entre eux pour une nuit que je sais déjà d’avance pas très calme.

Après une journée de repos très sympathique à Amed où le programme a été très chargé entre bronzette, petite baignade et massage, il est temps de rechausser les chaussures de marche et reprendre le sac à dos pour repartir vers Ubud, dernière étape de ma traversée de Bali. Comme il fait vraiment très chaud près de l’océan, c’est toujours plus sympa de remonter un peu et de marcher dans les rizières. Seulement, je ne pensais pas que le terrain serait aussi glissant et étroit. Je passe en fait entre les rizières soit sur de petits bords en bétons, soit sur des tas d’herbes glissants et boueux. Chaque pas doit être assurée si tu ne veux pas tomber et d’enliser dans ces fameuses rizières. Autant dire que je passe ma journée à regarder mes pieds et à ne pas profiter ou très peu du paysage environnant. Pas très cool et finalement je vais finir par longer l’océan avec la pluie qui s’est invitée dans l’après-midi jusqu’à une plage de sable blanc que je pensais assez secrète : la plage de Pasir Putih. Bizarre de voir une plage de sable blanc ici alors que toutes les autres plages sont noirs. Quant au côté secret, si les touristes ne sont pas au rendez-vous (mais il pleut donc je pense que c’est une explication à leur absence), les restaurants, bars et autre bouibouis bordent toute la plage.

La plage de Pasir Putih

Je m’installe dans l’un d’entre eux pour une nuit que je sais déjà d’avance pas très calme.

26/08/2019

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *