Balade en Ouganda
Balade à la Réunion
Balade A L’ÎLE DE PAQUES
Balade EN NOUVELLE ZELANDE
Dans la forêt des écrivains combattants

Dans la forêt des écrivains combattants

L’église du petit village de Combe

Ce matin, nous partons sur les hauteurs de Lamalou les bains à la découverte d’une forêt au nom curieux : la forêt des écrivains combattants. Et comme nous aimons vraiment les GR cet été, nous allons suivre le GR 7 qui y mène. Le chemin va s’effectuer en grande partie dans les sous-bois de châtaigniers et de chênes notamment, pour notre plus grand bonheur. De l’ombre qui est d’autant plus la bienvenue que le sentier va grimper progressivement dans les pierres pendant près de 3 km jusqu’au petit hameau de Torteillan. Un joli village aux maisons typiques en pierre posée les unes sur les autres. Une pause eau à côté du four à pain est la bienvenue devant un superbe panorama sur les montagnes forestières environnantes avant de reprendre la montée. Heureusement nos efforts sont récompensés avec en haut une vue splendide à 360 ° sur les massifs du Caroux. 

Panorama depuis le sommet de la forêt des écrivains combattants

Un peu plus loin, une petite balade nous amène jusqu’à la stèle des fameux écrivains combattants qui a donné son nom à la forêt environnante. Autour de ces stèles, on peut voir édifier 66 noms d’écrivains et de résistants célèbres des 2 premières guerres mondiales. La forêt est ainsi baptisée en l’honneur des hommes et des femmes de lettres morts durant les deux guerres. Quant à la forêt environnante elle a été plantée par l’association du même nom suite aux inondations qui ont ravagé les villages en contrebas en 1930. 125 hectares de pins et de cèdres qui font de cet endroit, un lieu unique et un peu hors du temps surtout lorsqu’on pense à ces centaines d’hommes et de femmes qui ont combattu à leur manière pour notre liberté. 

Les stèles des écrivains combattants

Le retour jusque Lamalou s’effectue en coupant la forêt par une descente assez technique dans les feuilles mortes et les pierres. Et même si nous sommes à l’ombre, la chaleur se fait rapidement sentir. Je dois dire que je ne suis pas mécontente de retrouver Lamalou et un peu de fraîcheur (enfin relative). 

20/07/2020

Partagez cet article avec vos amis :

Et retrouvez également sur Instagram :

Participez à la discussion !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *